La Tchéquie va-t-elle légaliser le port d'armes ?

Dans le contexte des attaques terroristes en Europe, le ministre de l'Intérieur tchèque Milan Chovanec propose d'ancrer dans la Constitution le droit de posséder une arme et d'en faire usage. Selon lui, en cas de force majeure, les citoyens ainsi armés pourraient neutraliser les terroristes, au même titre que les forces de sécurité. Levée de boucliers dans les presses tchèque et slovaque.

Ouvrir/fermer tous les articles
Hospodářské noviny (CZ) / 09 janvier 2017

Le ministre veut contourner les lois de l'UE

Dans une interview accordée au journal Hospodářské noviny, le ministre de l’Intérieur tchèque Milan Chovanec a qualifié son projet de réponse à un durcissement des contrôles d’armes que l’UE aurait l’intention d’instaurer. Dans un commentaire, le journal donne sa version des faits :

«Ce n’est pas la lutte antiterroriste qui importe au ministre, mais la volonté de court-circuiter l’UE, qui a décidé une réduction du nombre des armes semi-automatiques autorisées. La Tchéquie n’approuve pas cette décision et préfère rester armée jusqu’aux dents. … Chovanec commet une erreur, une erreur envers l’UE. Aucune communauté ne saurait survivre à long terme si certains de ses membres se moquent de ses règles. Mais c’est aussi une erreur dans une perspective nationale. Nos politiques déplorent fréquemment que les Tchèques contournent les lois de leur propre pays suivant le modèle du brave soldat Chvéïk [en usant de ruses et de perfidie]. Mais comment s’en étonner quand on sait que la Tchéquie, en tant qu’Etat, en fait de même ?»

Pravda (SK) / 08 janvier 2017

Les Etats-Unis, reflet de la réalité

Pravda juge explosif le projet du ministère de l’Intérieur tchèque :

«Ce geste ouvre la boîte de Pandore. Personne en Europe ne devrait avoir intérêt à le faire. Au lendemain de l’attentat de Nice, un certain nombre de voix isolées en France avaient revendiqué le droit au port d’armes, faisant valoir qu’il y aurait eu bien moins de victimes si les Français étaient armés. … L’idée que des civils armés de pistolets puissent sauver le monde pourrait plaire aux amateurs de western. Quant à nous, nous ferions mieux de nous en tenir aux faits. Le problème est intrinsèquement lié aux armes en soi. Aux Etats-Unis, pays où le port d’armes est ancré dans la Constitution, les armes à feu font annuellement 12 000 victimes en moyenne. A titre de comparaison : depuis le 11 septembre 2001, les actes de terrorisme ont fait moins de 100 victimes. L’Etat doit avoir le monopole du pouvoir en matière de sécurité.»

Právo (CZ) / 04 janvier 2017

Des milices autoproclamées sèment l'insécurité

Dans un Etat moderne, la sécurité intérieure doit être assurée exclusivement par des professionnels, et non pas par des amateurs armés ou des milices autoproclamées, souligne Pravo :

«Il est vrai que la proposition est en adéquation avec une déclaration précédente du président Miloš Zeman, selon laquelle les citoyens devraient s’armer contre le terrorisme, mais aussi avec le discours que tiennent de nombreux politiques tchèques qui vitupèrent contre l’initiative européenne visant à restreindre la vente et la possession de certains types d’armes. La proposition du ministre crée l’impression que l’on ne peut se fier à l’Etat, amplifiant ainsi le climat de peur. Il ressort d'études menées pendant des années dans les pays occidentaux que pas un seul civil armé n’a jamais arrêté un terroriste avec une arme à feu. En revanche, l'usage d'armes légales fait chaque année des milliers de morts, notamment dans le cadre de tueries entre concitoyens.»

Hospodářské noviny (CZ) / 04 janvier 2017

Pas de permis de tuer pour tout citoyen lambda

L’argumentation du ministre de l’Intérieur est fallacieuse lorsqu'il évoque l’exemple d’Israël, où la gravité de la menace terroriste justifie le port d’armes, commente Hospodářské noviny :

«La situation d’Israël n’est pas comparable à la nôtre ; la menace y est permanente. On ne peut pas en dire autant de la Tchéquie. … En Israël, tous les citoyens effectuent un entraînement militaire. La probabilité est donc bien plus grande là-bas que chez nous que les personnes soient en mesure d’évaluer le risque et la nécessité de faire usage de leur arme. Chez nous, les conséquences seraient complètement différentes. Tout un chacun pourrait commencer à jouer les James Bond et à se mettre à tirer allègrement autour de lui avec un permis de tuer, selon la philosophie 'plus je tue, mieux ce sera'. Peut-être est-ce une vision exagérée. Mais en Tchéquie, il est déjà très facile de se procurer une arme, en comparaison avec la plupart des autres Etats d’Europe occidentale.»

Autres débats d'actualité

Hürriyet (TR)
Politiken (DK)
The Economist (GB)
Yeni Şafak (TR)
La Vanguardia (ES)
El Periódico de Catalunya (ES)
Tages-Anzeiger (CH)
Der Standard (AT)
Rzeczpospolita (PL)
Wpolityce.pl (PL)
Der Tagesspiegel (DE)
De Tijd (BE)