Navigation

 
Die Presse - Autriche | vendredi, 8. février 2013

Epreuve de force pour les nouveaux dirigeants arabes

Les nouveaux dirigeants en Tunisie et en Egypte pourront stabiliser la démocratie dans leur pays s'ils arrivent à relancer l'économie, écrit le quotidien libéral-conservateur Die Presse : "Les nouveaux dirigeants à Tunis et au Caire ont été élus. Une grande partie de la population les soutient. Pour combien de temps ? Cela dépendra de leur capacité à relancer l'économie et à créer des emplois. Les combats de rue à Tunis et au Caire sont plutôt contreproductifs. La violence et l'instabilité effraient les investisseurs et les touristes étrangers. La fin du tourisme international conviendrait bien à certains groupes salafistes. … Ennahda et les Frères musulmans sont toutefois plus pragmatiques, et font tout pour que le tourisme ne s'effondre pas. Jusqu'où ira ce pragmatisme ? On le verra au plus tard lors des prochaines élections, qui seront un test pour les nouveaux dirigeants. Ceux-ci doivent en effet prouver qu'ils sont prêts à autoriser un scrutin régulier, et le cas échéant essuyer une défaite."

» Ensemble de la revue de presse de vendredi, 8. février 2013

Google+ LinkedIn Digg Delicious Academia.edu

D'autre contenu