L'Europe accablée par la hausse des loyers

Depuis des années, la crise du logement, des taux d'intérêts bas et la spéculation immobilière font monter en flèche les loyers dans les métropoles et les agglomérations. Une évolution qui fait descendre les locataires dans les rues de nombreuses villes d'Europe. Le Portugal et la ville de Berlin viennent d'adopter des dispositifs visant à freiner la flambée des loyers. Quels espoirs peut-on placer en eux ?

Ouvrir/fermer tous les articles
Zeit Online (DE) /

Berlin trouve la parade

Zeit Online approuve le gel des loyers pour une durée de cinq ans décidée par le Sénat de Berlin et concernant 1,5 million d'appartements berlinois :

«Depuis longtemps déjà, les habitants de Berlin gagnent bien trop peu pour pouvoir suivre le rythme de la hausse des loyers dans leur ville. Si l'on trace une courbe représentant l'évolution des dépenses de loyer et une autre celle des revenus, elles ne cessent de s'éloigner : en bas les salaires, en haut le coût du logement. ... Cette tendance ne peut s'installer indéfiniment sans compromettre la paix dans la capitale allemande. ... Pour l'inverser, il faut prendre les devants avec résolution. Plafonner les loyers est le bon instrument au bon moment pour la ville de Berlin.»

Observador (PT) /

Une vaste pantalonnade

Le 1er juillet, le Portugal a adopté un programme censé faciliter l'accessibilité des loyers : il prévoit d'octroyer des avantages fiscaux aux propriétaires s'engageant à louer un logement à un prix 20 pour cent inférieur aux prix du marché locatif. Observador dénonce une escroquerie :

«Les prix que l'on dit 'accessibles' sont scandaleux. La majorité des gens n'ont pas les moyens de payer des loyers de 600 ou 700 euros, encore moins de 1 000 euros, fixés pour les villes de Lisbonne et de Porto. ... Ceux qui participent à ce programme auront tôt fait de s'apercevoir qu'ils sont les dindons de la farce, qu'il s'agit d'une arnaque qui dupe tout le monde. Les maisons et les appartements sont introuvables et les avantages fiscaux que l'Etat fait miroiter sont sans commune mesure avec les difficultés que l'on rencontre.»