Angleterre : un déconfinement prématuré ?

La forte baisse du nombre d'infections au Covid-19, en partie rendue possible par une campagne de vaccination efficace, a mis fin lundi à trois mois de confinement en Angleterre : commerces, salles de sport, salons de coiffure, zoos et terrasses des cafés, bars et restaurants ont pu rouvrir. Des libertés dont les Anglais ont abondamment profité. Les autres nations du royaume déconfinent pour leur part plus prudemment. Le choix de Londres sera-t-il payant ?

Ouvrir/fermer tous les articles
The Independent (GB) /

La balle dans le camp des jeunes

La situation peut vite dégénérer, prévient The Independent :

«Pas besoin de beaucoup d'indiscipline ni d'un ralentissement du taux de vaccination pour que la baisse bienvenue du nombre de cas de Covid ne se mette à stagner, voire même à s'inverser. La poursuite de la bataille engagée contre le Covid dépend donc de l'attitude et de l'action des jeunes générations. Ce sont eux, jusque-là, qui ont eu le moins à craindre du Covid sur un plan personnel, et ce sont eux qui ont le moins de raisons de se faire vacciner. Or il s'agit des membres du groupe démographique le plus enclin à sortir et à rencontrer du monde, ce qui les amènera inévitablement à baisser la garde, à mesure que l'alcool coule et que la soirée conviviale à laquelle ils prennent part s'étire jusqu'aux heures fraîches de la nuit.»

The Irish Independent (IE) /

Le cobaye anglais

Le confinement reste en vigueur en Irlande. La décision de Dublin de lever les restrictions dépendra en grande partie de l'évolution de la situation en Grande-Bretagne, estime le chroniqueur Ian O'Doherty dans The Irish Independent :

«Il est important de voir ce que les Britanniques feront de leur liberté retrouvée, car les autorités sanitaires irlandaises suivront la situation de près. Si le comportement des sujets britanniques s'avère calme et modéré, alors cela incitera le gouvernement irlandais à nous faire confiance et à nous donner l'autorisation d'aller chez le coiffeur. Mais s'ils cèdent aux excès dès les premiers jours et que l'on assiste à un rebond du nombre de cas de Covid, alors l'Irlande pourra faire une croix sur le reste de l'année.»