Macron appelle à la création d'une armée européenne

Interviewé sur Europe 1, Emmanuel Macron s'est dit favorable à la création d'une "vraie armée européenne". L'Europe doit être en mesure de "se protéger à l'égard de la Chine, de la Russie et même des Etats-Unis", a-t-il déclaré. Que penser de cet appel, et quelles en seraient les conséquences concrètes ?

Ouvrir/fermer tous les articles
Stuttgarter Nachrichten (DE) /

Une perte de souveraineté nationale

Christoph Reisinger, rédacteur en chef des Stuttgarter Nachrichten, désapprouve la proposition de Macron :

«Dans les faits, une armée européenne impliquerait avant tout une chose : que les nations renoncent à leur souveraineté sur des questions extrêmement sensibles dont l'enjeu n'est autre que la guerre et la paix. ... Car si l'on va au bout du raisonnement, une 'véritable armée européenne' signifie que la décision d'intervenir sera prise par une institution de l'UE. En termes de division du travail, ceci pourrait par exemple avoir la conséquence suivante. Supposons que l'Allemagne mette à disposition ses parachutistes. Ceux-ci devraient alors servir loyalement tous les autres pays participant à cette armée européenne. Y compris, bien entendu, s'agissant d'interventions dont personne ne discerne le sens pour l'Allemagne. Et cela, on nous demande de l'appeler de nos vœux ? »

Ria Nowosti (RU) /

Trump en serait tout penaud

Ria Novosti aborde l'augmentation des dépenses de défense que le président américain exige des Européens depuis le début de son mandat :

«Dans sa déclaration sur une armée européenne, qu'il envisage indépendante des Etats-Unis, et même investie de la mission de protéger l'Europe des Etats-Unis, Macron se montre d'une part prêt à débourser davantage pour améliorer la sécurité européenne (privant ce faisant Trump de son argument principal). D'autre part, il insiste sur le fait que ces fonds doivent rester dans l'UE et non pas renflouer les caisses du Pentagone. Dans ce type de scénario, Washington n'a pas vraiment de pistes valables pour poursuivre la discussion. Il pourrait certes dire que Français et Allemands sont notoirement incapables en affaires militaires. Mais si une pareille sortie peut séduire un électeur de l'Alabama, dans l'UE, elle ne ferait que conforter les initiatives antiaméricaines.»

The Independent (GB) /

Les Britanniques ne doivent pas se faire d'illusions

Si une armée européenne venait à être créée, le Royaume-Uni n'en profiterait pas, redoute The Independent :

«Pourquoi une armée européenne aurait-elle un intérêt à protéger le Royaume-Uni, alors que Bruxelles s'est montré intraitable dans les négociations sur les droits de douanes, les relations commerciales et la facture du divorce ? Une Union européenne en pleine réforme, dont Macron est un acteur majeur, essaye de dissuader les autres nations de suivre une stratégie de sortie. Il est donc fort peu probable que le Royaume-Uni se voit accorder une autre porte d'entrée, en matière de coopération militaire.»