Malgré les récriminations du parti au pouvoir AKP, les autorités électorales turques ont confirmé la victoire d'Ekrem Imamoğlu, candidat du parti d'opposition CHP à la mairie d'Istanbul. Aux municipales de fin mars, il avait devancé d'une courte tête le candidat de l'AKP, Binali Yıldırım. Le parti d'Erdoğan demande à présent l'organisation d'un nouveau scrutin. De l'avis des chroniqueurs, l'idée n'est guère judicieuse.

A l'issue de l'audience générale du pape place Saint-Pierre à Rome, Greta Thunberg a brièvement rencontré le Saint-Père et l'a invité à rejoindre le mouvement pour le climat. Le souverain pontife a de son coté appelé la militante à poursuivre son combat. Si certains chroniqueurs se réjouissent de cette rencontre, d'autres versent dans l'ironie.

Emmanuel Macron a indiqué vouloir fermer l'Ecole nationale d'administration (ENA), qui forme les haut-fonctionnaires français. C'est ce qui ressort du texte de l'allocution télévisée que le président devait prononcer lundi soir en guise de conclusion du grand débat national, mais qu'il avait dû annuler en raison de l'incendie de Notre-Dame de Paris. Les éditorialistes hexagonaux se montrent sceptiques.

La campagne électorale des européennes de fin mai a été lancée partout en Europe. Selon les prévisions, les europhobes pourraient gagner des sièges, aux dépens des partis traditionnels. La participation de la Grande-Bretagne reste un point d'interrogation. Les éditorialistes dispensent leurs conseils aux partis et aux électeurs.

La chancelière allemande, Angela Merkel, a fait décrocher de son bureau deux tableaux du peintre Emil Nolde. Expressionniste mis à l'index par le régime nazi, qui considérait son art comme 'dégénéré', il n'en était pas moins antisémite, raciste et convaincu par la doctrine national-socialiste. Peut-on encore exposer les œuvres d'artistes comme Nolde ?

Au Portugal, suite à une grève des chauffeurs de camions citernes, peu avant le début du week-end pascal, de longues files d'attente se sont formées aux stations service et le carburant est devenu rare. Le gouvernement a proclamé l''état d'urgence énergétique' et suspendu les transports en commun dans de nombreuses villes. La réaction des autorités suscite le mécontentement des éditorialistes.

Dans une allocution télévisée, le président Emmanuel Macron a annoncé vouloir achever d'ici cinq ans la reconstruction de Notre-Dame de Paris, dévastée lundi par un incendie. En un temps record, des milliardaires français et d'autre donateurs ont fait des promesses de dons s'élevant déjà à 700 millions d'euros. Un élan de générosité qui n'est pas salué unanimement.

La cathédrale Notre-Dame de Paris, un des édifices les plus prestigieux de France, a été en partie détruite par un incendie. Le feu s'est déclaré lundi soir dans l'édifice qui avait traversé huit siècles. On suppose un lien entre l'incendie et le chantier de rénovation lancé à l'été 2018. Les éditorialistes commentent la portée symbolique de la catastrophe.

Après le Parlement, le Conseil européen a lui aussi adopté, à une courte majorité, la directive qui impose aux plateformes numériques de veiller à ne pas mettre en ligne de contenus protégés par des droits d'auteur. Des manifestations avaient auparavant eu lieu dans plusieurs Etats pour tenter de bloquer la réforme, jugée néfaste à la liberté d'Internet et favorable à la censure. Les éditorialistes critiquent eux aussi la directive sous sa forme actuelle.

Le second tour des présidentielles ukrainiennes verra s'affronter dimanche le comédien Volodymyr Zelensky et le président sortant Petro Porochenko. Avec 30 pour cent des suffrages au premier tour, Zelensky avait largement devancé son rival, qui n'avait recueilli que 16 pour cent des voix. Porochenko a-t-il encore une chance ?

Le réalisateur Costa-Gavras tourne actuellement à Athènes l'adaptation de "Conversations entre adultes, dans les coulisses de l'Europe", livre de l'ex-ministre grec des Finances, Yannis Varoufakis, qui décrit les six premiers mois du gouvernement Syriza et les négociations avec les créanciers internationaux. L'attribution de subventions publiques au réalisateur d'origine grecque, qui vit à Paris depuis les années 1950, fait l'objet d'une controverse en Grèce.

En Finlande, les sociaux-démocrates ont remporté les législatives ; ils devancent d'une courte tête le parti d'extrême droite Les Finlandais et les conservateurs de la Coalition nationale. Il s'agit de leur premier succès depuis 1999. Le Parti du centre du Premier ministre sortant Juha Sipilä, arrivé à la quatrième place, a fortement régressé. Les éditorialistes se penchent sur la percée de l'extrême droite.

Autres débats