Dans la nuit de mercredi à jeudi, un homme a tué neuf personnes dans la ville de Hanau, près de Francfort sur le Main, en ouvrant le feu dans deux bars à chicha. Les victimes étaient toutes issues de l'immigration. L'auteur présumé des tirs aurait ensuite abattu sa propre mère avant de se donner la mort. Après avoir pris connaissance d'un manifeste rédigé par le tueur, le procureur général a évoqué des opinions profondément racistes. Consternation dans la presse européenne.

Le président biélorusse, Alexandre Loukachenko, a reproché à Vladimir Poutine de pousser son pays vers une unification avec la Russie en dopant les prix de l'énergie. Certains observateurs soupçonnent Poutine, depuis un certain temps déjà, d'envisager de se présenter en 2024 comme candidat à la présidence d'un nouvel Etat ainsi créé. Loukachenko est-il capable de l'en empêcher ?

Lors d'un sommet qui s'est tenu à Bruxelles, l'UE a vigoureusement condamné l'offensive militaire actuelle menée par l'armée d'Assad et ses alliés dans la province âprement disputée d'Idlib. Auparavant, la Russie avait opposé son veto à une résolution en faveur d'un cessez-le-feu dans le Nord-Ouest syrien. Neuf ans après le début de la guerre, personne n'est en mesure de mettre fin aux souffrances des populations, ce qui exaspère les commentateurs.

Dans le procès de l'effondrement du toit d'un supermarché à Riga en 2013, lors duquel plus de 50 personnes avaient trouvé la mort, le verdict a été prononcé mardi : un ingénieur du génie civil a été condamné à six ans d'emprisonnement pour homicide involontaire et non-respect de la réglementation. Huit autre accusés ont été acquittés. Certains proches ont quitté la salle pendant la lecture de l'arrêt. Pour quelle raison ?

Lors de leur sommet extraordinaire qui se tient actuellement à Bruxelles, les pays de l'UE luttent âprement pour se mettre d'accord sur leur budget pour les années 2021 à 2027. A l'issue de discussions délicates, le président permanent du Conseil européen, Charles Michel, a proposé un compromis : que les Etats contribuent à hauteur de 1,074 pour cent de leur revenu national brut (RNB) respectif. Est-ce en demander trop ?

Le gouvernement britannique veut se doter d'un système d'immigration à points à partir de 2021. Celui-ci prévoit que seuls les travailleurs qualifiés ayant au moins le bac et des connaissances en anglais suffisantes puissent entrer dans le pays. Autre restriction : leurs revenus annuels devront être d'au moins 25 600 livres. Les citoyens européens n'auront plus la préférence. Si les partisans de Johnson exultent, la presse européenne est moins euphorique.

Le milliardaire et ex-maire de New York Michael Bloomberg a participé au neuvième débat télévisé opposant les candidats à la primaire démocrate. Pour certains commentateurs, ses positions critiques, notamment à l'égard du féminisme, le disqualifient d'emblée. D'autres voient dans l'homme d'affaires l'adversaire idéal face à Donald Trump.

Le soulagement n'aura été que de courte durée : après l'acquittement surprise d'Osman Kavala et de huit autres prévenus, mardi, dans le procès Gezi, un nouveau mandat d'arrêt a été émis quelques heures plus tard contre le mécène et philanthrope, qui reste donc en prison. D'après l'agence de presse d'Etat Anadolu, la nouvelle enquête serait en lien avec la tentative de putsch de 2016. Les médias européens font part de leur indignation.

Le gouvernement bulgare veut se ménager plus de temps sur la voie menant à l'adhésion du pays à la zone euro. Le Premier ministre, Boïko Borissov, a indiqué mardi qu'il n'y avait pas de consensus social permettant de solliciter la participation de la Bulgarie au mécanisme de taux de change européen ERM II. Les éditorialistes se penchent sur les attraits de la monnaie unique pour le pays, mais aussi sur les raisons de la défiance.

La Cour constitutionnelle tchèque a rejeté un recours déposé contre une loi adoptée il y a trois ans, et qui interdit aux membres du gouvernement de posséder des médias et de participer à des appels d'offres pour des contrats publics. Le Premier ministre du pays, Andrej Babiš, avait ainsi été contraint de céder ses entreprises à un fonds fiduciaire. Il vient d'annoncer qu'il quitterait la politique si son parti, ANO, perdait les élections législatives en 2021.

Le fondateur d'Amazon, Jeff Bezos, personne la plus riche de la planète aujourd'hui, entend investir dix milliards de dollars dans la protection climatique et dans le "sauvetage de la planète", par le biais de sa nouvelle fondation, le Bezos Earth Fund. Bezos a fait savoir sur Instagram que les premiers fonds devraient être alloués dès cet été. Après ces annonces, la presse européenne se montre globalement sceptique.

La Commission européenne doit présenter ce mercredi un Livre blanc sur l'intelligence artificielle (IA), son deuxième grand projet après le 'green deal' européen'. Bruxelles y explique notamment comment elle entend réguler et promouvoir cette technologie. Il était temps, soulignent les médias du continent.

Autres débats