Achat massif de Remdésivir : les Américains exagèrent-ils ?

Le gouvernement américain s'est accaparé d'une grande partie de la production du médicament Remdésivir pour les trois mois à venir. Cet antiviral figure actuellement parmi les médicaments les plus efficaces contre des symptômes graves du Covid-19. Certains commentateurs écument de rage, reprochant à Washington son égoïsme. D'autres conseillent à l'Europe de s'armer pour la guerre des médicaments.

Ouvrir/fermer tous les articles
El País (ES) /

Eviter une guerre sanitaire

On ne doit pas tolérer que le président américain déclenche une guerre autour des médicaments, met en garde El País :

«L'avancée de Donald Trump exige une riposte de la communauté internationale, car elle laisse entrevoir qu'il est prêt à livrer une bataille sans merci en cas de découverte d'un vaccin ou d'un traitement efficace. ... Trump avait déjà convenu avec l'entreprise pharmaceutique française Sanofi d'investir dans un vaccin si, en échange, la priorité lui était accordée sur les commandes, si le vaccin s'avérait sûr et efficace. Nous faisons face au risque d'une guerre nationaliste féroce qui pourrait priver une grande partie de l'humanité des bienfaits d'une vaccination ou de traitements potentiels.»

Douma (BG) /

Une razzia digne du Far West

Douma ne cache pas sa colère face aux interventions américaines :

«L'Amérique se veut être le phare de la civilisation, un modèle pour les autres nations en matière de mode de vie et de progrès. Mais dans l'affaire du Remdésivir, l'instinct primitif du bandit du Far West s'introduisant dans la maison d'une famille pauvre pour leur voler leurs dernières économies éclate au grand jour. Des dizaines de pays ayant prévu d'acheter des doses du remède se sentent maintenant dépouillés, et leurs patients gravement malades sont condamnés à mourir. ... Parce que les Etats-Unis ont fermé les yeux sur le danger il y a six mois ou ne disposaient pas des ressources et des capacités suffisantes pour le combattre ou l'endiguer, le reste du monde fait maintenant les frais de l'incompétence de Donald Trump et de son 'Amérique d'abord'.»

The Times (GB) /

L'égoïsme est contreproductif pour tout le monde

Une action internationale commune et concertée face à la pandémie serait également dans l'intérêt des Etats-Unis, rappelle The Times :

«Faire prévaloir la politique de 'l'Amérique d'abord' à l'achat de médicaments conduit à priver des patients d'un médicament qui pourrait les aider. ... Les alliés des Etats-Unis doivent montrer clairement que cette approche ne sert à personne. Même si les Etats-Unis achetaient suffisamment d'antiviraux ou de vaccins pour traiter chacun de leurs patients, les conséquences d'une pandémie sur la croissance économique et la sécurité présenteraient également une menace pour l'Amérique. Il est indispensable de partager les médicaments avec les autres, non seulement pour des raisons humaines, mais aussi pour réduire la souffrance en général.»

Die Presse (AT) /

Une fois de plus, l'Europe est à la traîne

L'Europe doit prendre ses dispositions en vue des batailles qui s'annoncent pour la répartition du médicament, Die Presse appelle l'Europe à fourbir ses armes :

«Une fois de plus, nous faisons face au problème mondial du partage des ressources. Il y a une cinquantaine d'années, ceux qui détenaient des ressources pétrolières pouvaient dicter la marche du monde. Ensuite, cela a été au tour des géants d'Internet de dominer les affaires. Désormais, la clé de la prospérité semble être entre les mains des groupes pharmaceutiques et de biotechnologie. Et on a l'impression que l'Europe, une fois de plus, est à la traîne, l'importance de la politique économique et sociale pour la sécurité nationale ayant été largement négligée. ... L'Europe a un besoin urgent d'une nouvelle orientation stratégique. Elle doit mettre en œuvre une politique de sécurité européenne, au-delà des seuls agendas militaires, qui tienne compte des aspects de politique économique et sociale.»