Lidl récidive en effaçant les croix religieuses de sa publicité

Le discounteur Lidl provoque une nouvelle levée de boucliers pour avoir fait disparaître des symboles chrétiens : sur une publicité annonçant l'ouverture d'une filiale à Kaunas représente un panorama de la ville sur lequel les croix des églises ont été supprimées. Bien que le groupe se soit publiquement excusé et qu'il ait retiré la publicité incriminée, les médias lituaniens ne décolèrent pas.

Ouvrir/fermer tous les articles
Delfi (LT) / 19 octobre 2017

Une conquête symbolique

Dans Delfi, la philosophe Nida Vasiliauskaitė est scandalisée qu'une chaîne de supermarché étrangère s'arroge le droit de retoucher des photos représentant la ville de Kaunas :

«Ce n'est pas un problème de religions et de leur représentation publique, il n'est pas non plus question de l'influence de la foi - authentique ou alléguée - sur la société. Peu importe que nous soyons ou non chrétiens et qu'une croix ait pour nous une signification sacrée ou non. … Ce qui importe, c'est de reconnaître qu'un groupe international effectue une agression symbolique, qu'il agit en dominateur. C'est un geste de conquérant.»

15min (LT) / 19 octobre 2017

Un image effroyable

Ce faux-pas de Lidl est inadmissible à notre époque où, dans beaucoup de pays, les Chrétiens sont victimes de persécutions, s'insurge 15min :

«L'enseigne a beau avoir retiré la photo de son site Internet et avoir présenté ses excuses, il n'en reste pas moins flagrant que son image de la Lituanie est celle d'un pays où la Chrétienté n'a pas sa place. A l'heure où les djihadistes anéantissent les Chrétiens physiquement, Lidl leur emboîte le pas en influant sur notre conscience pour que les lieux de culte ne soient plus à nos yeux qu'un patrimoine architectural.»

Autres débats d'actualité

Dagens Nyheter (SE)
Zeit Online (DE)
Delo (SI)
Deutschlandfunk (DE)
The Irish Times (IE)
The Guardian (GB)
Le Journal du Dimanche (FR)
Tages-Anzeiger (CH)
Rzeczpospolita (PL)
Polityka (PL)
Avvenire (IT)
Corriere del Ticino (CH)