La Commission européenne a infligé une amende record de 2,42 milliards d'euros à Google. Elle a estimé que le groupe américain défavorisait d'autres comparateurs de prix dans les recherches en ligne et abusait ainsi de sa position dominante. L'UE défend son identité et les droits des consommateurs, se réjouissent certains commentateurs. D'autres s'inquiètent de la position intransigeante de Bruxelles.

Une cour d'appel néerlandaise a confirmé un jugement prononcé en 2014 sur le massacre de Srebrenica. Il en ressort qu'une part de la responsabilité dans la mort d'environ 350 musulmans dans la ville de Bosnie en juillet 1995 est imputable aux Pays-Bas. Les casques bleus néerlandais auraient dû mieux protéger les réfugiés. La demande d'indemnisation des familles des victimes est donc légitime. Beaucoup de questions restent néanmoins sans réponse après ce verdict, selon les observateurs.

Des lycéens berlinois ont rapporté de fâcheux incidents survenus lors d'une sortie scolaire en Pologne : des élèves musulmanes portant le voile disent avoir été la cible d'insultes et de menaces répétées. La classe visitait les lieux de l'holocauste en Pologne. Des informations dont s'émeuvent les médias polonais - pour des raisons certes divergentes.

Le maire social-démocrate de Zagreb, Milan Bandić, a perdu sa majorité aux élections municipales mi-juin et afin de préserver son poste, il a conclu une coalition avec le parti d'extrême droite, mené par l'ex-ministre de la Culture Zlatko Hasanbegović. Ce dernier a exigé en contrepartie que la Place du Maréchal Tito, dans le centre-ville de Zagreb, change de nom. Les médias croates font part de leur indignation.

Plusieurs municipalités italiennes seront bientôt dirigées par des partis de droite et d'extrême droite. A Vérone ou à Côme, par exemple, Forza Italia, le parti de Berlusconi, et le parti populiste de droite Lega Nord ont triomphé ensemble des sociaux-démocrates du Partito Democratico (PD). Mais le PD n'est pas le seul perdant ; le Movimento 5 Stelle (M5S) de Beppe Grillo a lui aussi essuyé un cuisant revers. L'Italie vire-t-elle à droite ?

Le gouvernement britannique a présenté lundi sa feuille de route pour régler le statut des 3,2 millions de ressortissants européens établis en Grande-Bretagne au lendemain du Brexit. Ceux qui vivent en Grande-Bretagne depuis plus de cinq ans peuvent faire une demande de permis de séjour illimité leur garantissant l'accès à l'éducation ainsi qu'aux systèmes de retraite et de santé. Tous les autres obtiendront dans un premier temps un titre de séjour limité. La presse se salue pas unanimement la proposition.

Le gouvernement minoritaire de Theresa May va pouvoir se mettre au travail. Lundi, les Tories ont signé une alliance avec le parti nord-irlandais DUP, qui soutiendra à l'avenir le gouvernement sur les votes-clés. En contrepartie, les Nord-Irlandais se verront attribuer une enveloppe de quelque 1,7 milliard d'euros destinés à des projets économiques et d'infrastructure. Cet accord présente-t-il davantage de chances que d'écueils ?

Réformer l'Union pour la préserver de l'effondrement : telles sont les attentes élevées placées en Angela Merkel et Emmanuel Macron, à lire les commentaires de la presse à l'issue du sommet d'été de l'UE. Après la visite de Macron à Berlin, les deux dirigeants avaient déjà formulé cet espoir. La volonté affichée par les deux leaders de travailler main dans la main à Bruxelles nourrit un peu plus cet espoir.

La Roumanie a un nouveau Premier ministre. Le président Klaus Iohannis a en effet chargé l'ex-ministre de l'Economie Mihai Tudose de former un gouvernement. Celui-ci succède à Sorin Grindeanu, renversé par une motion de censure déposée par son propre parti, le PSD. Le président du parti, Liviu Dragnea, à l'origine de la manœuvre, vient sûrement de se choisir un chef de gouvernement plus à son goût, jugent les commentateurs.

Le gouvernement italien a débloqué 17 milliards d'euros de fonds publics pour le sauvetage de deux banques régionales en difficulté. La Commission européenne a donné son feu vert, faisant valoir que les créanciers participeront aux coûts. Le fait que ce soient toujours les contribuables qui sauvent les banques en difficulté prouve que l'Union bancaire ne fonctionne pas, soulignent les éditorialistes.

En pleine vague de chaleur estivale, les déchets s'amoncellent dans les rues des villes grecques. Depuis plus d'une semaine, les éboueurs du pays sont en grève. Leur revendication : que des milliers de travailleurs précaires soient embauchés en CDI par les municipalités. Sur le plan politique, le débat porte également sur la privatisation de la gestion des déchets, comme c'est déjà le cas dans certaines villes. Pour les commentateurs, ce ne serait pas la pire des solutions.

Autres débats