En critiquant la Pologne, Obama va-t-il trop loin ?

En marge du sommet de l'OTAN, le président des Etats-Unis Barack Obama a critiqué la réforme controversée de la Cour constitutionnelle en Pologne. La couverture de la conférence de presse par la chaîne publique TVP a toutefois présenté ses déclarations comme des éloges au pays. Qu'a-t-il dit au juste et n'outrepasse-t-il pas ses compétences ? Les médias s’interrogent.

Ouvrir/fermer tous les articles
Gość Niedzielny (PL) /

Une ingérence indue du président Obama

Quoi qu’Obama ait pu dire, il n'appartient pas au chef d’Etat américain de commenter la politique intérieure d'autres Etats, estime Jacek Dziedzina dans le magazine catholique Gość Niedzielny :

«Ces paroles étaient clairement un coup asséné au président polonais et au gouvernement, assis face à lui. J’ai assisté à la conférence de presse commune que les deux politiques donnaient au Stade national de Varsovie. Comme tous les autres journalistes présents sur place, j’ai eu le sentiment que les Américains s’immisçaient dans un conflit de politique intérieure. Il m'importe peu de savoir ce que ses paroles signifiaient au juste - comme certains tentent de l'analyser aujourd'hui. … On pourrait aller plus loin et demander à Obama s’il témoigne la même préoccupation à ses amis saoudiens au Proche-Orient, où l'un des régimes les plus répressifs au monde est en place.»

Newsweek Polska (PL) /

Le PiS compromet la sécurité de la Pologne

Les paroles d’Obama montrent à quel point le gouvernement PiS isole la Pologne sur l’échiquier géopolitique, écrit Newsweek Polska :

«Cette conférence a révélé combien la politique du PiS compromettait l’Europe et le monde entier. Nous autres Polonais nous sentons plus en sécurité en nous rapprochant davantage de l’Ouest, et ce sur tous les plans : politique, militaire et économique. Tous les facteurs qui entravent cette intégration mettent en péril notre sécurité. Notamment le conflit sur la Cour constitutionnelle, que le PiS a attisé.»