(© picture-alliance/dpa)

  Revenu de base

  4 Débats

Aux Pays-Bas, cinq villes vont pouvoir mener des projets pilotes en matière d'aide sociale. Ils consistent à assouplir les règles et les obligations pour un panel de bénéficiaires afin d'étudier si, dans ces conditions, les chômeurs de longue durée font preuve de davantage d'initiatives. Le revenu de base inconditionnel, revendication des partis de gauche, n'a toutefois pas été retenu dans cette expérimentation. Commentaires de la presse néerlandaise.

La Finlande a lancé le 1er janvier un projet pilote sans précédent : la mise à l'essai d'un revenu de base inconditionnel pour les chômeurs. Pendant une durée de deux ans, 2000 personnes choisies façon randomisée toucheront un salaire mensuel de 560 euros. Leur droit à l'aide au logement n'en est pas affecté, et ils peuvent travailler pour gagner davantage sans que leur allocation ne soit ponctionnée. La presse commente un projet pilote jugé passionnant.

Dans le cadre d'un référendum, les Suisses ont clairement dit non au revenu de base inconditionnel : 77 pour cent contre, 23 pour cent pour. Certains éditorialistes font pourtant valoir qu'un revenu minimum vital est à l'ordre du jour.

La Finlande prévoit de tester au cours de l’année prochaine l’introduction d’un revenu de base partiel. 1 500 personnes participeront à ce projet-pilote, au cours duquel elles toucheront jusqu’à 750 euros de l’Etat, en fonction du niveau de leurs revenus. Les commentateurs sont plutôt sceptiques.