Le centenaire de la Lituanie

La Lituanie célèbre ce vendredi son centième anniversaire. Le 16 février 1918, le pays, qui était encore sous occupation militaire allemande, déclarait pour la première fois son indépendance. Les éditorialistes de la Baltique ne tarissent pas d’éloges sur les progrès réalisés par le pays.

Ouvrir/fermer tous les articles
Verslo žinios (LT) /

Remercier les femmes et les hommes de 1918

Les bases de la Lituanie contemporaine ont été jetées il y a 100 ans, souligne Verslo žinios :

«En 1918, il n'y avait pas de caisses de l'Etat, pas de frontières et pas de langue écrite lituanienne. En 1990, les caisses de l'Etat étaient pratiquement vides, et le monde n'a jamais reconnu l'occupation sous laquelle nous avons vécu [de 1940 à 1990]. Mais nous avions notre culture, notre langue écrite lituanienne normée et un gros potentiel scientifique et économique. C'est pour tout cela que nous devons êtres reconnaissants envers les femmes et les hommes de 1918. ... Faisons donc l'état des lieux : à l'occasion de ce centenaire, on peut découvrir chaque jour, chaque heure, la beauté, la vitalité et la vigueur d'un pays qui force l'admiration. Il est important désormais de préserver cette impression, et de parvenir à l'éprouver encore et encore.»

Helsingin Sanomat (FI) /

Une 'success story'

Le pays a connu une progression étonnante depuis 1989, commente Helsingin Sanomat :

«La Lituanie a joué un rôle de premier plan dans l'effondrement de l'Union soviétique. Les Finlandais avaient été impressionnés par la chaîne humaine, composée de deux millions de personnes, qui avait relié Tallinn à Vilnius en août 1989. ... Qui aurait pu imaginer alors que la Lituanie assurerait la présidence tournante de l'UE au deuxième semestre 2013 ? Après avoir retrouvé leur indépendance, les Lituaniens ont développé leur pays avec détermination. Les questions les plus pressantes aujourd'hui concernent la sécurité, mais aussi l'émigration - un problème important. Mais grâce à ses efforts, la Lituanie est parvenue à forger son avenir, en procédant aussi bien seule que de concert avec les autres.»

Latvijas Avize (LV) /

Le mythe de l'unité balte

Lituanie et Estonie célèbrent à une semaine d'intervalle leur centième anniversaire. Si les deux pays ont beaucoup en commun, l'unité des Etats baltes reste un mythe, estime Latvijas avīze :

«Les pays baltes sont des conscrits qui ont connu le même destin au cours du XXe siècle. Il n'est dès lors pas étonnant que de nombreuses personnes en Europe ne parviennent pas à faire la différence entre Estonie, Lettonie et Lituanie. ... De prime abord, ces républiques ressemblent à trois sœurs sur la Baltique. Mais en réalité, la coopération trilatérale ressemble surtout à la fable d'Ivan Krylov 'Le cygne, l'écrevisse et le brochet', dans laquelle chaque protagoniste veut emprunter une direction différente. Comme c'est parfois le cas entre trois sœurs, amitié et solidarité vont de pair avec jalousie et concurrence dans les relations entre les Etats baltes.»