L'Ukraine fonde une Eglise orthodoxe nationale

Une Eglise orthodoxe nationale et unifiée, indépendante du patriarcat russe, a été fondée en Ukraine dans le cadre d'un 'concile d'unification', en présence du président Petro Porochenko. L'Eglise orthodoxe ukrainienne qui dépend du patriarcat de Moscou a boycotté ce concile. Quel sera le poids de la question religieuse pour la suite du conflit en Ukraine ?

Ouvrir/fermer tous les articles
Vedomosti (RU) /

Porochenko imite Poutine

Vedomosti redoute une vague de répressions contre les paroisses et les ecclésiastiques d'Ukraine qui resteraient fidèles à Moscou :

«L'obtention de l'autocéphalie est primordiale pour Kiev. Porochenko a évoqué le sens politique de ce concile : 'Une Eglise sans Poutine et sans Cyrille, sans prières pour l'Etat et les forces armées russes'. ... De la même façon que Moscou, le pouvoir politique ukrainien a obtenu sa propre Eglise et Porochenko marqué des points pour les élections présidentielles. La capacité de la nouvelle structure à s'imposer dépendra fortement du pourvoir séculier. Le risque, aujourd'hui, c'est qu'une pression soit directement exercée sur les monastères, paroisses et évêchés des orthodoxes qui resteront fidèles à Moscou. L'Etat semble être prêt à sévir, ce qui serait une grave erreur.»

Strana (UA) /

Un concile qui fait pschitt

Le portail russophone Strana ne croit pas que le président Porochenko puisse crier victoire :

«Car son plan initial, imposer un homme de son entourage à la tête de l'Eglise, a échoué. Et la première confession d'Ukraine - l'Eglise orthodoxe ukrainienne du patriarcat de Moscou - est restée à l'écart. ... Seuls deux de ses représentants ont participé au concile. En d'autres termes, la nouvelle Eglise ne sera pas la plus grande d'Ukraine. On peut également dire qu'elle ne sera pas autocéphale, car de par le statut adopté, elle dépendra fortement du patriarcat de Constantinople. Tout cela n'a pas empêché Porochenko de qualifier la création d'une nouvelle Eglise en Ukraine d''évènement historique'.»

Contributors (RO) /

Les collusions de Cyrille

Dans une interview accordée au portail Contributors, le spécialiste de la Russie Armand Gosu remet en cause l'attitude de l'Eglise russe orthodoxe :

«Le patriarche [russe orthodoxe] Cyrille a envoyé un message au pape, au chef de l'Eglise anglicane, à l'ONU, à l'OSCE, et tenté de se poser en victime. ... Un message qui accuse les autorités ukrainiennes de s'immiscer dans les affaires de l'Eglise et d'exercer des pressions sur les évêques et prêtres. ... Or il ne faut pas oublier que l'Ukraine est en guerre avec la Russie. ... Le patriarche Cyrille n'a jamais, en aucune occasion, pris ses distances de la politique du Kremlin. C'était pourtant élémentaire : on ne peut soutenir la partie des croyants qui tuent d'autres croyants sans subir le contrecoup de cette position.»