Macédoine du Nord : dans l'OTAN et bientôt dans l'UE ?

Suite à l'accord entre Athènes et Skopje sur la résolution de la question macédonienne, le pays des Balkans pourra entrer dans l'OTAN. Après la signature du protocole d'adhésion, Skopje peut en effet d'ores et déjà participer en tant qu'observateur aux délibérations et aux conférences de l'alliance militaire. Une évolution de bon augure, jugent les journalistes.

Ouvrir/fermer tous les articles
Ukraïnska Pravda (UA) /

Sortir de la zone grise

La résolution de la question macédonienne augure le rapprochement du pays avec l'Occident, peut-on lire dans Ukraïnska Pravda :

«En dépit des fortes réticences de la Russie, la Macédoine obtiendra enfin cette année une pleine adhésion à l'OTAN. Et les négociations d'adhésion du pays à l'UE pourraient commencer dès cet été. Dans les prochains jours, le pays changera de nom, et il informera officiellement l'ONU et les pays membres de l'organisation de cette décision. Il n'est pas exclu que certains Etats refusent d'utiliser la nouvelle appellation. La Turquie, par exemple, pour titiller la Grèce. De même que la Russie, qui juge le changement de nom illégal. Mais cela ne changera rien dans le fond : le pays balkanique sort d'une zone grise et rallie le monde occidental.»

News.bg (BG) /

La Bulgarie ouvre la porte

Lors d'un sommet commun à Sofia lundi, le Premier ministre Boïko Borissov et son homologue macédonien Zoran Zaev ont décidé d'œuvrer à la suppression des droits de douane entre les deux pays. La Bulgarie ouvre la voie de l'UE à la Macédoine du Nord, se réjouit le portail news.bg :

«Après la suppression des visas pour se rendre dans les pays de l'UE, la suppression des droits de douane serait le deuxième acquis le plus utile à la Macédoine du Nord. Après le démantèlement des barrières pour les êtres humains, il paraît logique que l'on démantèle les barrières pour les marchandises. ... La Bulgarie peut désormais jouer un rôle de précurseur et développer l'axe Sofia-Skopje, avant même que ne voie le jour l'axe Bruxelles-Skopje. Derrière cette initiative, il y a le souhait que le cheminement de la Macédoine du Nord vers l'UE passe par la Bulgarie.»