La Bulgarie va-t-elle bloquer l'adhésion de la Macédoine du Nord à l'UE ?

Le gouvernement bulgare se réserve la possibilité de bloquer ultérieurement l'adhésion de la Macédoine du Nord à l'UE, en raison d'un différend entre Sofia et Skopje quant à l'interprétation de leur histoire respective. Une quinzaine de jours avant la décision de l'UE quant à l'ouverture éventuelle de négociations d'adhésion avec la Macédoine du Nord, les médias bulgares sont divisés quant au bien-fondé de ce litige.

Ouvrir/fermer tous les articles
Douma (BG) /

Une appropriation historique inacceptable

Les Nord-Macédoniens cherchent en permanence à s'arroger l'histoire des autres, et quand ce n'est pas celle de la Grèce, eh bien c'est celle de la Bulgarie, peste Douma :

«Les Grecs ont bien manœuvré et ils ont fait passé aux Macédoniens l'envie de leur dérober leur histoire. Dans l'accord que [le Premier ministre bulgare] Boïko Borissov a concocté avec Skopje, pas de trace en revanche d'engagements concrets que les Macédoniens devront honorer pour que nous acceptions, en contrepartie, de soutenir leur adhésion à l'OTAN et à l'UE. Les participants macédoniens à la commission historique commune font des pieds et des mains pour s'approprier l'histoire de la Bulgarie - de Cyrille et Méthode au tsar Samuel en passant par le révolutionnaire Gotsé Deltchev et l'écrivain Nikola Vaptsarov. 'Ils se moquent de nous', a affirmé le vice-Premier ministre Krassimir Karakatchanov, et il n'a pas tort.»

Deutsche Welle (BG) /

Aucune raison de sentir offensé

Dans un commentaire publié sur le portail de Deutsche Welle, l'anthropologue Ivaïlo Ditchev déplore l'absurdité du litige entre Sofia et Skopje :

«Il paraît que les manuels scolaires de Macédoine du Nord disent que les Proto-Bulgares était un groupe ethnique nomade, descendants de peuplades turques et mongoles. ... J'affirme qu'il n'y a rien d'offensant à descendre de peuples nomades, et encore moins des peuples turcs ou mongols. Au contraire, il est plutôt offensant de se sentir offensé par cela. ... Les Grecs voulaient quelque chose de très concret : que l'Etat voisin change de nom, car celui-ci se confondait avec celui de leur propre région de Macédoine. Or que voulons-nous au juste ? Que la République de Macédoine du Nord, à chaque fois qu'il est question des Proto-Bulgares, précise clairement qu'ils étaient un peuple sédentaire, entièrement dénué d'ADN turc ?»