Une Ligue des champions plus séduisante grâce au Covid?

Les derniers matchs de la phase finale de la Ligue des champions 2019/2020 se jouent actuellement à Lisbonne. En raison de la pandémie, tous les matchs à partir des quarts de finale se déroulent au même endroit, en l'espace de quelques jours, sans spectateurs et sans manches retours, comme pour une Coupe du monde. Les journalistes se penchent sur ce format inédit.

Ouvrir/fermer tous les articles
Le Temps (CH) /

Une formule intéressante

Le Temps préconise de maintenir la Ligue des champions "version coronavirus" après la pandémie :

«Les rencontres à élimination directe, sur une seule partie, autorisent davantage les surprises que lorsqu'il faut jouer deux fois 90 minutes. L'enchaînement des affiches fait événement plus que si elles étaient éparpillées dans les agendas. D'autant que le spectacle, délicieusement imprévisible, de la défaillance barcelonaise (8-2 contre le Bayern Munich) à la surprise lyonnaise (3-1 contre Manchester City), donne envie d'y retourner. … L'épilogue de la Ligue des champions 2019-2020, pensé pour sa covido-compatibilité plus que pour son attractivité, leur rappelle la force, dès lors qu'on parle de sport plus que de gros sous, de l'événement ponctuel, inédit, exceptionnel. C'est un 'accident' dont il faudra se souvenir.»

Jornal Económico (PT) /

La fin de la 'ligue des millions'

Jornal Económico voit rouge pour l'avenir du foot :

«Le rapport du World Football Summit relatif aux répercussions du Covid-19 sur l'industrie footballistique vient de paraître, en pleine 'pause pandémique'. Il met en garde : 'Le rétablissement post-coronavirus sera une partie longue et difficile pour le football. ... Alors que les premiers matchs de qualification pour la phase de groupes de la prochaine Ligue des champions ont déjà eu lieu, les grands clubs européens ont des problèmes de solvabilité. ... C'est dans ce contexte que s'achève la saison 2019/2020, avec la finale de la Ligue des Champions, la 'ligue des millions', à Lisbonne. Or la prochaine saison paraît plus incertaine encore que le résultat de cette finale, le 23 août à l'Estádio da Luz.»