Coronavirus : le vaccin sera-t-il la panacée ?

Les chercheurs s'activent dans le monde pour tenter de trouver un vaccin contre le coronavirus. Le ministre allemand de la Santé, Jens Spahn, a indiqué vendredi qu'un vaccin serait vraisemblablement prêt "au début de l'année prochaine". Les éditorialistes craignent toutefois qu'il ne permette pas de lever aussitôt les restrictions sanitaires.

Ouvrir/fermer tous les articles
The Irish Independent (IE) /

Peut-être attend-on en vain...

The Irish Independent craint que les restrictions resteront à l'ordre du jour même lorsqu'un vaccin aura été trouvé :

«Supposons que nous ayons développé un vaccin contre le Covid qui soit efficace pour 70 pour cent des gens, et qu'on l'administre à 80 pour cent des personnes âgées. Dans ce cas, seuls 56 pour cent des séniors seraient protégés contre le Covid. ... Or si un vaccin n'immunise que la moitié d'entre nous, alors le taux de mortalité serait de sept pour cent pour les personnes de plus de 80 ans. Dans pareil cas de figure, la disponibilité d'un vaccin rebat-elle réellement les cartes, comme on nous l'affirme à l'envi ? ... Comme on peut craindre qu'un vaccin ne nous permette pas de sortir du schéma actuel de restrictions d'ici l'été prochain, il faut dès lors débattre de la nécessité de décréter sans cesse de nouveaux confinements.»

Times of Malta (MT) /

Les patients à risque ne sont pas pris en compte

Les tests actuels ne permettent pas de dire si le vaccin évalué protégera les groupes à risque, souligne Times of Malta :

«Les personnes qui ont le plus besoin d'être protégées - séniors ou personnes au système immunitaire affaibli, comme les patients suivant une chimiothérapie - ne sont pas prises en compte dans l'actuelle phase 3 des tests cliniques. Une procédure normale pour les études cliniques de ce type. ... Mais cela signifie que les conclusions sur l'efficacité du vaccin ne sont vraisemblablement pas valables pour les personnes qui ont été exclues des études. ... Au bout du compte, il est possible que l'efficacité d'un vaccin ne puisse être confirmée que lorsque l'ensemble de la population aura été vaccinée. Les études sur le vaccin devraient encore durer des années.»