Ryanair traverse de fortes turbulences

La compagnie aérienne low cost Ryanair a supprimé plus de 2 000 vols prévus les deux prochaines semaines. Le manque d'informations a provoqué l'ire des passagers. La compagnie a en partie expliqué ces ratés par des problèmes liés au planning des congés au sein de l'entreprise. Quelles seront les conséquences de ces incidents pour Ryanair ?

Ouvrir/fermer tous les articles
The Irish Independent (IE) /

Un incident sans incidence sur l'avenir de Ryanair

Les récents désagréments n'entameront pas la popularité de la société low-cost, affirme The Irish Independent :

«Bien sûr, la plupart d'entre nous continuera de voyager avec Ryanair. Ses concurrents, par exemple la compagnie aérienne nationale irlandaise Aer Lingus, enregistreront une hausse momentanée de réservations et de popularité. Mais ils sont tout simplement incapables de s'affirmer durablement face à la taille et aux ressources de Ryanair. Nous adorons vilipender Ryanair, mais nous savons qu'aucune autre compagnie n'a autant élargi nos horizons, ne garantit prix bas et sécurité et ne dessert autant de destinations. Et que ses ventes éclairs en ligne sont irrésistibles.»

L'Echo (BE) /

Les passagers ont droit au respect

L'Echo explique les enseignements que Ryanair et d'autres compagnies aériennes peuvent tirer des problèmes actuels :

«L'époque des pionniers des low cost est révolue. Il est fini le temps où la modicité des prix justifiait tous les excès et où les passagers acceptaient de se faire malmener. … La leçon de la justifiée volée de bois vert que subit Ryanair aujourd'hui est que la condition du passager a évolué. On ne peut plus le considérer comme du bétail et il a droit au respect. Les compagnies doivent désormais le savoir : faute de considération pour le passager, les réseaux sociaux vont chauffer et de coûteuses campagnes de communication pour soigner une image de marque risqueront d'être vite détruites. Et peut-être durablement.»