Quel est le rôle des mercenaires russes en Syrie ?

Plusieurs mercenaires russes ont perdu la vie la semaine dernière lors de frappes aériennes américaines dans la province de Deir ez-Zor. Leur nombre exact n'a pas été officiellement communiqué. Ils combattaient au sein d'unités fidèles à Assad. C'est la première fois qu'un affrontement direct entre Américains et Russes fait des victimes en Syrie. L'occasion pour les médias russes de s'interroger sur le recours aux mercenaires dans les conflits où est impliqué le Kremlin.

Ouvrir/fermer tous les articles
The Moscow Times (RU) /

Des mercenaires à la solde d'Assad

The Moscow Times explique pourquoi Moscou ne veut rien savoir de ces décès :

«La raison pour laquelle le nombre exact des morts ne sera jamais officiellement communiqué, c'est parce que ces Russes n'étaient pas des soldats réguliers, mais des mercenaires dont la mission n'avait visiblement rien à voir avec les objectifs géopolitiques de la Russie en Syrie. ... Le ministère russe de la Défense a évoqué des 'miliciens syriens'. ... Il est donc probable qu'ils assuraient, vraisemblablement en contrepartie d'une participation aux activités pétrolières, une mission purement commerciale pour le régime d'Assad, lequel a besoin de l'accès au pétrole pour reconstuire les territoires sous son contrôle.»

Vedomosti (RU) /

Des 'aventuriers' russes

Le recours aux armées de mercenaires devient systématique en Russie, déplore pour sa part Vedomosti :

«Par le passé, Moscou démentait la participation de ses soldats dans le conflit dans le Donbass (de même qu'elle démentait leur mort ou leur capture) en les qualifiant de 'vacanciers' ; aujourd'hui, elle nie également la présence de mercenaires russes en Syrie. Le conflit syrien a favorisé le recours à ces 'aventuriers', c'est-à-dire, de facto, le déploiement de personnes sans statut défini, dans l'intérêt de notre pays. Cela, Moscou le fait en partie les mains libres, donnant l'impression qu'une fois la victoire annoncée, les combats seraient terminés en Syrie.»