Un mariage royal peut-il améliorer le monde ?

Le mariage du prince Harry, héritier des Windsor, avec l'actrice américaine Meghan Markle a fasciné des millions de spectateurs de par le monde. Les commentateurs européens réagissent aussi à l'évènement. Si certains voient dans cette union une lueur d'espoir pour l'humanité, d'autres y voient un tapage médiatique démesuré et superflu.

Ouvrir/fermer tous les articles
Polityka (PL) /

Harry et Meghan combattent le racisme

La famille royale envoie un signal important : la couleur de peau des nouveaux membres de la famille royale ne lui pose pas problème, souligne Polityka :

«L'union de Harry et Meghan Markle a montré quel pouvait être le potentiel de la famille royale lorsque celle-ci décide de mettre son rôle à profit. Dorénavant, chaque jeune fille ou chaque jeune homme qui présentera à ses parent son fiancé ou sa fiancée, pourra dire : 'Si cela ne dérange pas la famille royale, cela ne devrait pas vous déranger non plus.'»

SVT Opinion (SE) /

La royauté ne reflète pas la réalité

Le racisme ne disparaîtra pas aussi facilement de la planète, assure pour sa part Minna Salami, auteure suédoise domicilié à Londres, sur le portail de la télévision suédoise SVT Opinion :

«Je ne cherche pas à réfuter la valeur symbolique de l'entrée d'une personne noire dans la famille royale, ni à insinuer que le mariage entre le prince Harry et Meghan Markle était arrangé. ... Mais ce n'est pas la première fois que l'accession de noirs à des postes influents sert de dérivatif. Il est troublant et risqué de détourner ainsi l'attention de questions autrement plus importantes liées aux discriminations. Pour les résoudre, il faut, où que l'on soit, se détacher de ce spectacle et se concentrer sur les véritables plateformes de dialogue.»

Douma (BG) /

En quoi tout cela nous concerne-t-il ?

La presse bulgare devrait se soucier de sujets plus importants, lit-on dans Douma :

«Les médias nous inondent d'images d'un mariage qui ne nous concerne nullement, comme si nous n'avions pas d'autres problèmes. Que nous chaut que les Britanniques soient en liesse et que ce mariage leur rapporte des millions ? Nous ferions mieux de nous demander pourquoi, juste après sa rencontre avec [le Premier ministre bulgare Boïko] Borissov, Merkel a tout de suite pris l'avion pour Moscou, comment Macron compte s'y prendre pour faire souffler un vent nouveau sur les relations entre l'UE et la Russie, comment le président bulgare Roumen Radev entend défendre nos intérêts nationaux en Russie, avec un chef de gouvernement Borissov qui lui tire dans le dos et obéit au doigt et l'œil à Trump, tandis que ce dernier prévoit de nouvelles sanctions contre la Russie. Mais tout cela n'intéresse pas nos médias. Ils préfèrent couvrir des mariages.»

Corriere del Ticino (CH) /

Des vertus curatives du rêve

Gerardo Morina, chroniqueur à Corriere del Ticino, fait valoir que la magie qui émane des mariages royaux est utile autant qu'elle est enchanteresse :

«Pourquoi faudrait-il honnir les mariages royaux ? Ce serait sous-estimer leur potentiel, car ils remplissent une fonction claire, surtout les mariages britanniques (parfaitement chorégraphiés). Ils font rêver des millions de personnes. C'est un remède fabuleux qui met du baume au cœur de tous ceux qui se serrent la ceinture et qui cherchent à venir à bout des dures réalités du quotidien.»