Les populiste finlandais veulent un référendum sur l'UE

Plusieurs députés du parti Vrais Finlandais réclament la tenue d'un référendum sur le maintien du pays dans l'UE. Or le parti, membre de la coalition gouvernementale, soutient officiellement la politique européenne du pays. Une duplicité fustigée par les éditorialistes, soulignant que la Finlande ne peut se permettre une sortie de l'UE.

Ouvrir/fermer tous les articles
Hämeen Sanomat (FI) /

Quand un parti au pouvoir se croit dans l'opposition

Le parti eurosceptique Vrais Finlandais appartenant à la coalition gouvernementale, il n'a pas le droit de chercher à glaner des voix en recourant aux tactiques d’un parti d’opposition, s’insurge Hämeen Sanomat :

«L’origine du flirt du parti Vrais Finlandais avec l'idée d'une sortie de l’UE n'est pas un mystère. Membre du gouvernement, le parti a accepté l’adhésion à l’UE ; l’appartenance de la Finlande à l’UE est ancrée dans sa Constitution. Pour diverses raisons, sa cote de popularité a chuté par comparaison aux résultats des législatives. … En revendiquant une sortie de l’UE, ce parti au pouvoir a-t-il recours à un moyen classique de l’opposition pour remonter la pente ? Critiquer la Grèce, les migrants et l’euro ne semble plus mobiliser. … L’opposition s’étonne à juste titre du double-jeu du parti. Si les députés Vrais Finlandais suivent officiellement le programme du gouvernement, ils sont nombreux cependant à afficher officieusement des ambitions bien différentes.»

Etelä-Suomen-Sanomat (FI) /

La Finlande n'est pas la Grande-Bretagne

Le parti Vrais Finlandais rejette la ligne officielle et réclame la tenue d'un référendum sur l'appartenance à l'UE. Etelä-Suomen Sanomat appelle son chef de file, Timo Soini, à rappeler à l'ordre les membres du parti :

«Les députés Vrais Finlandais semblent avoir d'incommensurables difficultés à appuyer la ligne du gouvernement sur cette question. On peut le comprendre, dans la mesure où l'europhobie a joué un rôle majeur dans la genèse de ce parti. ... Mais pour le gouvernement, les aspirations référendaires des populistes sont insupportables. ... En tant que membre du gouvernement, le parti Vrais Finlandais s'est engagé à respecter la politique européenne officielle du pays. ... Tous les regards se portent désormais sur le responsable du parti, Timo Soini. Il doit se reprendre et rappeler à l'ordre son équipe. Les députés Vrais Finlandais pourraient profiter de l'été pour se familiariser avec les différences entre la Grande-Bretagne et la Finlande. Une puissance économique et financière telle que la Grande-Bretagne peut survivre hors de l'UE, mais pour la petite Finlande, ce serait une catastrophe.»