La nouvelle stratégie nucléaire de Donald Trump

D'après un document stratégique publié vendredi par le Pentagone, les Etats-Unis entendent augmenter leur arsenal militaire de nouvelles armes nucléaires de faible puissance. Certains commentateurs redoutent que cette décision n'accroisse un peu plus le danger d'une escalade dans le conflit nord-coréen. D'autres voient dans cette stratégie une réaction logique à la politique étrangère russe, et jugent une guerre atomique peu probable.

Ouvrir/fermer tous les articles
Le Temps (CH) /

Un cocktail explosif

La nouvelle stratégie nucléaire américaine est particulièrement dangereuse, prévient pour sa part Le Temps :

«La volte-face de l'administration Trump intervient à un moment critique. Les puissances nucléaires s'éloignent de leur obligation de désarmer en vertu du traité de non-prolifération. … Il serait faux de croire qu'une telle course à l'atome puisse servir la dissuasion nucléaire. Au contexte de stabilité stratégique bipolaire de la Guerre froide a succédé une instabilité profonde et multipolaire. La marginalisation, voire la fin, des traités de contrôle des armements souhaitée par le président Trump et la possible multiplication du nombre des Etats détenteurs de la bombe constitueraient un cocktail explosif.»

The Economist (GB) /

De nouvelles armes au service de la dissuasion

The Economist, pour sa part, juge raisonnable le projet visant à garantir la paix par de "mini-armes nucléaires" :

«Pour que la dissuasion nucléaire fonctionne, la possibilité d'une réponse nucléaire doit être crédible. Paradoxalement, l'adoption d'armes nucléaires dont l'usage paraît plus envisageable réduit la probabilité de guerre nucléaire plus qu'elle ne l'augmente. ... Il serait erroné de confondre les arguments objectifs avancés dans la 'nouvelle posture nucléaire' avec les vociférations de Donald Trump sur une force de frappe nucléaire toujours plus importante et la taille de son 'bouton rouge'. L'impulsivité du commandant en chef des armées et la mauvaise évaluation qu'il pourrait faire du programme de missiles nord-coréen sont bien plus inquiétantes que la volonté de combler un vide dans l'arsenal nucléaire américain.»

Dennik N (SK) /

Trump s'adapte à la stratégie russe

La nouvelle doctrine américaine ne devrait pas vraiment surprendre Moscou, juge Dennik N :

«Cette nouvelle doctrine ne fait que reprendre en de nombreux points une composante de la doctrine militaire officielle russe et de la stratégie de développement des forces armées russes. Une doctrine qui définit depuis des années l'Occident, les Etats-Unis et l'OTAN comme ses principaux ennemis. ... Après le 11 septembre, les Etats-Unis et leurs alliés européens ont considéré le terrorisme comme leur cible principale et adapté leur stratégie militaire en conséquence. Pas la Russie. Elle continue à se préparer à une confrontation militaire avec l'Occident, qu'elle juge faible, impuissant et facilement influençable. La nouvelle doctrine américaine réagit à cette posture et cherche à convaincre Moscou du contraire.»