Arrestations dans l'enquête sur le meurtre de Kuciak

Sept mois après le meurtre du journaliste d'investigation Ján Kuciak et de sa fiancée Martina Kušnírová, la police slovaque a arrêté huit suspects, dont le meurtrier présumé, selon le quotidien Dennik N. Les commentateurs sont soulagés et espèrent retrouver leur foi en la justice.

Ouvrir/fermer tous les articles
Aktuality.sk (SK) /

Notre travail d'investigation n'est pas terminé

Peter Bárdy, rédacteur en chef du portail Aktuality.cz pour lequel Kuciak travaillait, espère que la police a trouvé les coupables :

«Jour après jour, nous attendons une nouvelle confirmant que l'enquête avance. Que les enquêteurs ont arrêté les meurtriers et leurs commanditaires. C'est pourquoi j'espère que nous aurons davantage d'informations sur l'arrestation opérée à Kolárovo. Les dernières nouvelles me redonnent espoir. Mais le travail des enquêteurs et du ministère public ne s'arrête pas là. Pas plus que le nôtre. Les meurtriers et leurs commanditaires doivent rendre des comptes. Et nous découvrirons d'autres faits criminels. Car c'est tout simplement notre mission.»

Novoïé Vrémia (UA) /

Kuciak n'est pas mort pour rien

Dans Novoïe Vremia, le journaliste Ivan Jakovyna écrit que l'arrestation conforte le sentiment de justice :

«Ce meurtre a secoué tout le pays et conduit à la démission du gouvernement. Si la police a réellement trouvé les coupables, je croirai de nouveau en partie que la justice peut l'emporter dans le monde. Et je remercie chaleureusement la société slovaque, qui n'a pas laissé passer ce meurtre, mais s'est dressée comme un seul homme pour défendre les journalistes, engendrant la démission de ses propres dirigeants, lesquels s'étaient montrés incapables de protéger la liberté d'expression. Cette attitude des citoyens est la garantie de la réussite et de la richesse de la Slovaquie de demain. En ce sens, Kuciak n'est pas mort pour rien. Sa cause l'emportera.»