L'ukrainien bientôt seule langue officielle en Ukraine ?

Le Parlement de Kiev a adopté en première lecture une loi linguistique imposant l'usage de l'ukrainien dans tous les domaines de la vie publique. Ce qui est pour les uns une mesure inévitable vers la souveraineté de l'Ukraine est pour les autres une politique répressive qui aura des conséquences néfastes.

Ouvrir/fermer tous les articles
Ukraïnska Pravda (UA) /

La fin de la colonisation

Pour le vice-Premier ministre Viatchelav Kyrylenko, la loi linguistique est un chapitre essentiel et indispensable de la décolonisation de l'Ukraine, comme il l'écrit dans Ukraïnskaïa Pravda :

«C'est un enjeu crucial, car le territoire où notre langue est parlée définit l'Ukraine - et celui où elle n'est pas parlée marque l'occupation ! La langue ukrainienne est la clé à une nouvelle identité ukrainienne. ... En adoptant la présente loi sur la langue ukrainienne, le parlement a mis en branle un mécanisme irréversible - elle sera adoptée dans son intégralité. D'autres mesures seront prises sur la voie du processus stratégique de décolonisation de notre pays. Et ni le Kremlin, ni ses agents politiques en Ukraine ne pourront nous faire dévier de cette voie.»

Vesti (UA) /

Une mesure dictatoriale contre les droits des minorités

La loi linguistique provoquera des conflits dans la société ukrainienne, prédit le politologue Andriï Iermolaïev dans le quotidien russophone Vesti :

«La loi pourrait notamment avoir un effet démotivant pour les citoyens. La philosophie, l'idéologie et les normes de cette loi sont contraires aux principes fondamentaux de l'Ukraine, de sa politique culturelle, des médias et des droits des minorités. ... Le socle sur lequel reposait le développement de l'Ukraine se trouve aujourd'hui détruit par une décision dictatoriale qui restreint les droits de citoyens. ... Cette décision est propre à envenimer des conflits liés aux droits des minorités, notamment des minorités hongroises et roumaines. Ce projet de loi envoie un signal négatif sur toute la ligne.»

hvg (HU) /

Le fossé se creuse entre la Hongrie et l'Ukraine

hvg évoque les problèmes que la loi linguistique entraîne sur le plan politique :

«Elle ravive les tensions entre la Hongrie et l'Ukraine. Celles-ci avaient commencé dès la proposition de la loi linguistique et avaient connu un regain lors des récentes discussions sur la double-nationalité. Jeudi après-midi, l'Ukraine a expulsé le consul hongrois de Berehove [ville à majorité magyare]. ... La Hongrie n'a pas tardé à riposter : le ministre hongrois des Affaires étrangères, Péter Szíjjártó, a fait savoir qu'il avait convoqué l'ambassadeur ukrainien à Budapest et exigé de lui que l'un des consuls ukrainiens postés en Hongrie quitte le pays dans les 72 heures.»