(© picture alliance/photothek/Florian Gaertner)

  Politique du logement

  11 Débats

Quelque 8 000 citoyens ont manifesté dimanche à Rotterdam contre la pénurie de logements. Récemment, des gens avaient également défilé dans d'autres villes du pays pour dénoncer l'absence de logements à des loyers abordables. Les éditorialistes estiment qu'intensifier la construction ne saurait être la seule réponse.

En Espagne, la coalition gouvernementale de gauche, constituée de PSOE et Unidas Podemos, a présenté un projet de loi visant à réguler le marché locatif. Il prévoit notamment un encadrement des loyers dans les grandes agglomérations et dans le cas où un propriétaire possèderait plus de dix logements. La mise en application est laissée à la discrétion des mairies et des régions. De nombreuses municipalités conservatrices, comme Madrid, ont d'ores et déjà annoncé qu'elles n'en tiendraient pas compte.

Depuis la reprise des cours dans les universités turques mi-septembre, des étudiants dorment dans les parcs, dans tout le pays, pour protester contre la pénurie de lits dans les foyers d'étudiants et les tarifs prohibitifs qui y sont pratiqués. La presse explique l'origine d'un problème qui ne date pas d'hier.

La décision de la Cour constitutionnelle relative au plafonnement des loyers dans la capitale fait couler beaucoup d'encre, en Allemagne comme chez ses voisins européens. La loi berlinoise de février 2020 prévoyait un gel des loyers. La Cour de Karlsruhe a toutefois estimé que la question ne relevait pas de la compétence législative des länder, mais de celle de la Fédération. Et qu'au niveau national, un frein à la hausse des loyers avait déjà été adopté en 2015.

Près d'un tiers de tous les logements dans le centre-ville de Lisbonne sont mis à la location pour des séjours de courte durée via des plateformes comme Airbnb. Une situation appelée à changer suite à l'épidémie de coronavirus, a fait savoir le maire de Lisbonne, Fernando Medina. Il entend proposer des incitations financières aux propriétaires, afin que ceux-ci louent leurs logements aux résidents permanents de la métropole portugaise. Est-ce la bonne stratégie ?

A Berlin, les loyers seront gelés à leur niveau actuel pour une durée de cinq ans. Ce plafonnement des loyers adopté la semaine passée par coalition socialiste-communiste-écologiste au pouvoir dans le land, est très controversé en Allemagne. Les journalistes européens se demandent si la formule serait opportune dans leur pays respectif.

La crise du logement, des taux d'intérêts bas et la spéculation immobilière font monter en flèche les loyers dans les métropoles et les agglomérations. Une évolution qui fait descendre les locataires dans les rues de nombreuses villes d'Europe. Le Portugal et la ville de Berlin envisagent des dispositifs visant à freiner la flambée des loyers. Les commentateurs soulignent que c'est au niveau de l'offre qu'il faut agir.

Le projet de loi étudié par le Sénat de Berlin en vue d'un plafonnement des loyers fait parler de lui, y compris au-delà des murs de la ville. Il prévoit de limiter à 7,97 euros le prix du mètre carré, charges locatives non comprises. Les locataires payant davantage peuvent demander une révision à la baisse de leur loyer. Si d'aucuns crient à une atteinte à l'autonomie du marché, d'autres rappellent que le dysfonctionnement de celui-ci est patent.

Dans plusieurs grandes villes allemandes, des dizaines de milliers de manifestants ont défilé pour dénoncer la 'folie des loyers'. Une collecte de signatures a été initiée à Berlin en vue d'un référendum sur l'expropriation de grands bailleurs privés. En Allemagne et au-delà, les éditorialistes se penchent sur les moyens de créer des logements en phase avec les revenus des locataires.

Les habitants de nombreuses villes d'Europe se plaignent de la hausse des prix des loyers et de la raréfaction de l'offre sur le marché locatif, les propriétaires préférant louer leurs logements aux touristes via AirBnB. L'ex-start-up californienne est aujourd'hui un groupe qui vaut plusieurs milliards de dollars. Comment encadrer les activités de la plate-forme de location ?