Roumanie : Iohannis favori du second tour des présidentielles

Le président sortant, Klaus Iohannis, a remporté le premier tour des élections présidentielles roumaines, sur un score de 36,6 pour cent. Il affrontera au second tour l'ex-Première ministre et actuelle présidente du Parti social-démocrate (PSD), Viorica Dăncilă, qui a recueilli 23,8 pour cent des suffrages. Les médias se demandent comment Dăncilă a pu obtenir un score aussi élevé.

Ouvrir/fermer tous les articles
Blog Republica.ro (RO) /

Le PSD, telle une maladie latente

Sur le site republica.ro, le journaliste Florin Negruțiu se demande comment Viorica Dăncilă, malgré son piètre bilan à la tête du gouvernement, a pu arriver au second tour des présidentielles :

«Après toutes les abominations dont ce gouvernement s'est rendu coupable sous la direction officieuse de [l'ex-chef de file du PSD, Liviu] Dragnea, il se trouve encore des Roumains pour voter PSD. ... Telle une maladie qui sommeille en nous, tel un herpès toujours prêt à ressurgir, le PSD reste vivace. ... Avec des individus comme Dăncilă et d'autres, le parti ne pourra toutefois jamais offrir d'avenir à personne. Un parti qui a promu un nationalisme abject et un populisme répugnant au sein de la société, qui a stimulé les plus vils instincts de l'être humain, n'a rien à voir avec la social-démocratie européenne.»

Ziare (RO) /

L'impact des retraités

Ziare s'interroge sur le faible taux de participation (47,6 pour cent) :

«Les candidats étaient mauvais et l'intérêt et les émotions ont fortement reflué lors de ce scrutin. Et ce qui subsistait de tout cela a été anéanti par le récent changement de gouvernement, car faute de campagne électorale, nous avons eu une crise politique, avec une polarisation persistante des deux protagonistes. On a assisté, cette fois-ci, à une forte mobilisation des électeurs PSD de plus de 65 ans ; on a bien enregistré là 150 000 voix de plus qu'aux européennes. ... C'est le résultat de la réforme des retraites [hausse des retraites adoptée début septembre par l'ex-gouvernement PSD].»