Primaires démocrates : Sanders doit-il jeter l'éponge ?

Joe Biden et Bernie Sanders ont participé dimanche à ce qui a probablement été leur ultime débat télévisé des primaires démocrates. Après des défaites mardi en Floride, en Arizona et dans l'Illinois, Sanders s'est accordé un temps de réflexion. Aux yeux des éditorialistes, Biden a déjà remporté le duel.

Ouvrir/fermer tous les articles
Ukraïnska Pravda (UA) /

Le coronavirus, un appui de poids pour Biden

Biden a montré que son profil était le plus adapté à l'exercice du pouvoir, estime Dmytro Cherenkovskyi, du think-tank Analytical Center of the Ukrainien Catholic University, dans Ukraïnska Pravda :

«Tandis que Sanders fustigeait les carences du système de santé et de l'Etat providence des Etats-Unis, Biden a fait étal de son leadership, celui d'une personnalité compétente, à même d'unir le pays afin de surmonter la pandémie. Si le débat a été incongru parfois - les deux candidats ont régulièrement balbutié le nom du nouveau virus - Biden s'est montré bien plus à même de guider la nation pour traverser ces épreuves. C'est ce que l'on attend de quelqu'un appelé à jouer le rôle de leader de la nation. Cet aspect pourrait s'avérer décisif pour obtenir une victoire définitive.»

Aftonbladet (SE) /

En période de crise, on privilégie la sécurité

L'investiture est quasi assurée pour Joe Biden, et la crise du coronavirus augmente encore ses chances face à Trump aux présidentielles, juge Aftonbladet :

«Les démocrates croient visiblement en un candidat susceptible de conquérir les électeurs au centre, afin de mettre toutes les chances de leur côté contre Trump. Biden n'est ni un grand orateur ni un leader exaltant, mais il rayonne d'optimisme. ... Par ailleurs, on vote souvent pour l'alternative la plus sûre en période de crise. ... La façon dont Trump gérera les effets négatifs de la pandémie aux Etats-Unis déterminera vraisemblablement l'issue des présidentielles de novembre. Et la sécurité n'est pas la marque de fabrique de l'ex-star de la téléréalité.»

Helsingin Sanomat (FI) /

A la recherche d'une colistière de gauche

Biden choisira probablement une femme de gauche comme vice-présidente, estime Helsingin Sanomat :

«Habituellement, la tâche la plus importante du candidat au poste de vice-président est d'aider le candidat à la présidence à obtenir le plus grand nombre de voix. Il est donc tout à fait possible aujourd'hui que Biden sélectionne une personne de gauche pour l'épauler. D'après Biden, cette personne devrait être une femme cette fois-ci. Le colistier du président sortant, Donald Trump, devrait être Mike Pence. Or Pence coordonne actuellement la lutte contre le coronavirus, de telle sorte que sa position pourrait être menacée si les électeurs ne sont pas satisfaits de ses mesures. »