Trottinettes électriques : technologie d'avenir ou calamité ?

Les trottinettes équipées d'un moteur électrique sont progressivement autorisées dans de nombreux pays européens. Elles sont particulièrement populaires, et pas seulement auprès des touristes. Mais suite aux accidents, parfois graves, dans lesquels elles ont été impliquées, certains redoutent que ces bolides ne compliquent la circulation et ne la rendent plus dangereuse.

Ouvrir/fermer tous les articles
The Irish Times (IE) /

Branchée et écologique

The Irish Times fait campagne pour l'autorisation des trottinettes électriques en Irlande :

«L'utilisation des trottinettes électriques est actuellement illégale en Irlande. Quiconque les utilise dans un lieu public s'expose à une amende de 60 euros et au retrait d'un point sur son permis. La police irlandaise a formulé des réserves pour des raisons de sécurité. Peut-être s'agit-il d'un phénomène de mode, dont la popularité refluera avec une stricte réglementation du secteur. Mais elles constituent un moyen de se rendre au travail révolutionnaire car bon marché, branché et écologique. Avec le bon encadrement et la discipline qu'il faut, elles pourraient être un enrichissement bienvenu du paysage urbain irlandais.»

24 Chasa (BG) /

Un secteur à reglementer

24 Chasa déplore l'absence de règles pour encadrer la circulation des trottinettes électriques en Bulgarie :

«Elles envahissent les rues et les trottoirs des grandes villes bulgares. Les gendarmes ont beau avoir menacé de retrait du permis et de lourdes amendes les conducteurs circulant sur la chaussée, les simples menaces sont insuffisantes. Si les trottinettes électriques font partie de notre quotidien, elles n'ont pas encore leur place dans le code de la route. Un vide juridique qu'il faut combler. Il faut définir clairement ce qu'il est autorisé et ce qu'il est interdit de faire quand on circule sur une trottinette. Ainsi, les conducteurs ne seront pas d'emblée perçus comme des contrevenants invétérés, mais seront soumis à une réglementation limpide.»

Õhtuleht (EE) /

Un urbanisme à revoir

400 trottinettes électriques sont en location dans les rues de Tallinn depuis quelques semaines, ce qui inquiète Õhtuleht :

«Si l'on considère l'évolution de ce phénomène dans d'autres villes, il faut en conclure que la séparation entre trottinettes et piétons serait la meilleure solution envisageable. Mais à Tallinn, cela nécessiterait une vaste révision de l'urbanisme : il ne faut pas forcer les trottinettes à se placer dans le sillage des voitures (il suffit d'observer la situation inconfortable des cyclistes slalomant entre les véhicules pour s'en convaincre), mais il n'y a pas assez de pistes cyclables. C'est d'autant plus inquiétant que le nouveau maire de Tallinn, Mihhail Kõlvart, semble visiblement renoncer au projet d'une ville piétonne et privilégier l'accroissement du trafic automobile.»

România Liberă (RO) /

Une interdiction serait un signe d'incompétence

Dans România Liberă, le journaliste Florin Budescu y voit un défi urbain à relever :

«Le 'trottineur' se prend pour une machine. Il zigzague entre les véhicules, se comporte comme s'il pouvait rivaliser de vitesse avec ceux-ci et génère ainsi d'énormes problèmes de circulation. La trottinette électrique est si petite qu'il est difficile de l'apercevoir dans le rétroviseur, et son conducteur peut être renversé à tout moment par une voiture. Je suis néanmoins tout à fait opposé à son interdiction. Les autorités locales doivent s'adapter à cette évolution et créer des voies spéciales pour les vélos et les trottinettes. Voilà la solution. Les interdire serait un signe d'incompétence. Si l'on n'arrive pas à se mettre à la page et à trouver des solutions (en adoptant par exemple des règles de circulation), on sera responsable des accidents susceptibles de se produire.»

Mladá fronta dnes (CZ) /

Les touristes roulent comme des fous

Mladá fronta dnes maudit ces engins à la mode :

«Ils sont apparus il y a un peu moins d'un an à Prague. Le moins que l'on puisse dire, c'est que c'est une catastrophe. Ils ne sont pas utilisés par les habitants pour aller rapidement au travail, à l'école ou faire les courses. Non, ce sont principalement les touristes qui s'en servent, et simplement pour s'amuser. Ils les conduisent comme des fous, même quand la circulation est extrêmement dense. Tous les moyens de transport sont soumis à des règles, mais pas les trottinettes électriques. Le manque de considération de leurs utilisateurs se manifeste également dans la manière dont ils les garent. Ils les laissent plantées là où cela leur chante. La plupart du temps en plein passage. Les loueurs veulent désormais inciter les utilisateurs à faire plus attention. Mais rien ne changera. Tous les problèmes des trottinettes électriques sont inscrits dans leur ADN.»

Fora.ie (IE) /

Renoncer au manichéisme

Le portail Fora.ie estime quant à lui que l'on ne peut se passer des avantages que procurent les nouvelles technologies dans les grandes villes d'Europe :

«Les trottinettes électriques offrent un moyen de décongestionner Dublin et d'y faciliter les déplacements. … La population s'exprime par l'action : les trottinettes électriques sont un mode de transport à la fois utile et demandé à Dublin. … Les nouvelles technologies comme celle-ci sont souvent qualifiées de 'perturbatrices'. Mais il faut penser autrement. Ne plus se demander 'est-ce qu'il faut les autoriser' mais 'comment les adopter et tirer le meilleur parti des avantages évidents qu'elles peuvent procurer'.»

Rzeczpospolita (PL) /

Une camelote explosive

Rzeczpospolita s'inquiète de la concurrence acharnée dans le secteur des trottinettes électriques :

«L'explosion de la batterie d'une de ces trottinettes dans le quartier de Gocław, à Varsovie, et un incident similaire survenu à Poznań ont attiré l'attention sur la sécurité de ces véhicules, particulièrement appréciés en cette saison. … Il suffit de chercher un peu sur Youtube pour trouver des dizaines de vidéos de telles explosions mises en ligne par des utilisateurs - de la Chine aux Etats-Unis. Comme le confirment les experts du secteur, le problème réside dans la qualité de fabrication. Les trottinettes électriques les moins chères sur le marché chinois coûtent jusqu'à dix fois moins cher que les 'originales' - ce qui n'est pas négligeable pour les personnes qui accordent de l'importance au prix de l'engin. »