Irlande du Nord : Londres préconise une amnistie générale en Irlande du nord

Le gouvernement britannique table sur un projet de loi visant à prescrire les crimes perpétrés pendant le conflit nord-irlandais. Il prévoit de lever toutes les charges pesant sur d'anciens soldats, mais aussi sur les paramilitaires, notamment sur les membres de l'IRA. En Irlande du Nord, des condamnés ont été remis en liberté dès 1998. La nouvelle loi envisagée devrait également s'appliquer à l'île britannique. Le Premier ministre déclare vouloir tirer un trait sur ce lourd passé.

Ouvrir/fermer tous les articles
The Irish Independent (IE) /

C'est se moquer des victimes

The Irish Independent ne comprend pas la proposition de Londres :

«Les deux camps ressentent la même vexation. Les vies de proches ont été impitoyablement écourtées et la vive douleur ne peut pas être balayée d'un revers de main comme s'il s'agissait de vieilles histoires qu'il faut enfin régler. Certains politiques, militaires et paramilitaires aimeraient voir des secrets inavouables étouffés à tout jamais au lieu d'être révélés au grand jour. Pour les survivants toutefois, ce ne serait qu'une cinglante injustice de plus. »

The Daily Telegraph (GB) /

Du passé faisons table rase

The Daily Telegraph approuve la proposition d'amnistie, propre selon le quotidien à aider toutes les parties au conflit à mettre un terme à un processus inextricable :

«Le sujet est délicat, et la douleur de nombreuses familles ne disparaîtra jamais. Même si le temps ne permet pas aux meurtrissures de cicatriser, Boris Johnson a raison quand il dit que la province doit aller de l'avant. L'alternative consisterait à poursuivre des efforts en vue de condamnations, même si l'espoir qu'elles aboutissent est ténu, jusqu'à ce que toutes les personnes impliquées dans le conflit de ces sombres années de 'troubles' soient mortes et enterrées. ... Personne ne dit que cette approche est parfaite, mais que ceux qui s'y opposent proposent une alternative réaliste. »